Jeunesse, Education, Citoyenneté, Spiritualité et Solidarité
Jeunesse, Education, Citoyenneté, Spiritualité et Solidarité

Réflexions et échanges sur la valorisation et l'enseignement des valeurs l'Islam et de l'éthique à Mayotte
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Anecdote d'al Ahnaf b. Qays pleine de sens

Aller en bas 
AuteurMessage
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 45
Localisation : Sada

MessageSujet: Anecdote d'al Ahnaf b. Qays pleine de sens   Dim 15 Mai - 16:31

COMMENT SE DECLINE TA PERSONNALITE MUSULMANE ?
Méditons cette anecdote pleine de sens pour qui sait en tirer un bénéfice.
(Inspiré du lien arabe suivant avec interprétation, aménagement et adaptation et rajout au profit du lecteur francophone par A. Ben Said. http://pathways.cu.edu.eg/news/news/nDetails.aspx?nid=56546&t=2


On rapporte d’al-Ahnaf b. Qays (Compagnon très respecté du prophète) qu’à l’une de ses assises, une pensée lui a effleuré l’esprit au sujet du verset suivant :
« Nous avons fait descendre un livre qui contient votre Rappel. N’êtes-vous donc pas Clairvoyants » (Coran)
Il se dit alors : « je dois alors requérir le Mushaf, pour trouver mon Rappel et afin que je sache qui je suis et à qui je ressemble. »
Il entreprit alors une lecture du Coran, s’arrêtant sur les versets qui décrivent les caractéristiques des musulmans, leur éthique et leur comportement.
Ce faisant, il s’arrêta devant l’évocation d’une communauté musulmane « qui ne se couche que très peu, et demande pardon dans les veillées et qui accorde dans leurs biens, une part aux mendiants et aux nécessiteux » (Coran)
Il continua sa lecture et rencontra une autre description de ces croyants qui « dépensent dans l’aisance et dans la difficulté, refoulent leur colère et sont indulgents avec les gens. Dieu aime certes les bienfaiteurs » (Coran)
Il poursuivit sa lecture et découvrit que les musulmans sont aussi des femmes et des hommes qui « préfèrent autrui à leur propres personnes, même en situation de pénurie. Or, bienheureux ceux qui se prémunissent de l’avarice de sa propre personne» (Coran)
Il continua sa quête des qualités des musulmans et découvrit que ce sont des gens qui « évitent les péchés capitaux ainsi que la turpitude et dans la colère, ils pardonnent. » (Coran)
Il dit alors, par modestie : « Seigneur ! je ne me retrouve dans aucune catégorie ! »
Il poursuivit encore, verset par verset, et apprit qu’il y aurait des gens « à qui, si on évoque qu’"il n’y a d’autre divinité qu’Allah" s’enorgueillissent
» (Coran)
De même, lut-il que d’autres personnes seront précipitées en Enfer et qu’on on leur demandera : « Que vous a-t-il causé la chute en Enfer (Saqar) ? Ils répondront : Nous n’étions pas de ceux qui accomplissaient les prières (salat); nous ne nourrissions pas non plus les pauvres ; nous ne faisions que bavardage entre parleurs et niions le Jour de la Rétribution, jusqu’à ce que la Certitude nous soit parvenue » (Coan)
Il dit alors : « Seigneur, je suis innocent de ces gens là ! »
Et d’aller de l’avant dans sa quête jusqu’à un autre verset décrivant :«d’autres ayant reconnu leurs péchés, après avoir mêlé bonnes œuvres et mauvaises actions : Peut-être que Dieu leur pardonnera-t-Il. Il est certes Indulgent et Miséricordieux » (Coran)
Il dit alors : « M’y voici ! ».
à suivre............;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 45
Localisation : Sada

MessageSujet: Re: Anecdote d'al Ahnaf b. Qays pleine de sens   Mar 19 Juil - 18:58

Maintenant, c’est à ton tour ! Expose-toi au Coran. Jauge-toi et prends conscience de qui tu es, ou voire qui tu n’es pas, par rapport à l’éthique des croyants et des non croyants, tels que décrits par Dieu.
Je t’entraîne un peu avec moi. Observe lorsque le Très Haut dit :
« Bienheureux sont certes les croyants, qui prient avec humilité, qui dédaignent toute futilité, qui s’acquittent de la Zakât, qui s’abstiennent de tout rapport charnel, sauf avec leurs épouses ou leurs esclaves en quoi ils ne sont pas à blâmer. Car, seuls sont coupables de transgression ceux qui recherchent d’autres unions. Bienheureux sont ceux qui respectent les dépôts qu’on leur a confiés ainsi que leurs engagements, et qui s’acquittent régulièrement de leurs prières (salat). Ceux-là sont les véritables héritiers auxquels échoira le Paradis pour l’éternité »
Comment te positionnes-tu ? Es-tu sûr d’en faire partie ? Tu doutes certainement !
Continue alors avec le passage coranique suivant :
« Accomplis la prière (Salat) aux deux extrémités du jour et à certaines parties de la nuit. Car les bonnes actions cachent certainement les mauvaises. C’est là un rappel qui s’adresse à ceux qui savent tirer profit. Sois patient, car Dieu ne frustre jamais les bienfaiteurs »
Médite ce verset et mesure-toi. Quels genres de musulmans es-tu ? Es-tu parmi les prieurs ? Fais-tu partie des patients ? Es-tu du nombre des bienfaiteurs ? As-tu réussi à te positionner ?

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 45
Localisation : Sada

MessageSujet: Re: Anecdote d'al Ahnaf b. Qays pleine de sens   Ven 19 Aoû - 3:49

Continuons le voyage avec les versets suivants :
« Oyez ! Les Amis de Dieu, certes nulle crainte sur eux, nulle inquiétude. Il s’agit de ceux qui ont cru et sont pieux »
Quand, vas-tu atteindre ce stade ? Tu ne sais pas. Tu te dis comme moi qu’on est loin de cela.
Voguons donc à travers le Coran et essayons de nous positionner. Observe avec moi la description des serviteurs de Dieu. Concentre-toi, car c’est un passage de taille. Utilise toute ton énergie et toute ton intelligence :
« Les serviteurs du Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, ceux qui répondent avec douceur aux ignorants qui les interpellent. Ce sont ceux qui passent la nuit prosternés ou debout à prier leur Seigneur et qui disent : ‘Epargne-nous du supplice de l’Enfer qui est la plus implacable des supplices’ car la Géhenne est détestable à la fois comme asile et comme séjour. Ce sont ceux qui, dans leurs dépenses, tiennent un juste milieu de façon à n’être ni avares ni prodigues. Ce sont ceux qui n’invoquent aucune divinité à côté de Dieu. Ce sont ceux qui n’attentent pas à leurs semblables que Dieu a déclaré sacrés, à moins d’un motif légitime et ne s’adonnent pas à la fornication. Car quiconque commet de tels péchés encourra la sanction de ses forfaits. Et le jour du jugement dernier, son supplice sera doublé et il le subira éternellement, couvert d’ignominie ; hormis celui qui se repent, croit sincèrement en Dieu et accomplit des œuvres salutaires. Ceux-là, Dieu transformera leurs mauvaises actions en actes méritoires, car Dieu est toute miséricorde et toute indulgence. Celui qui se repent et fait œuvre pie, Dieu agréera son repentir. Ce sont aussi des gens qui ne font pas de faux témoignages et qui, se trouvant en présence de frivolités, [b]s’en écartent avec dignité. Ce sont ceux qui ne font ni les sourds, ni les aveugles, quand on les rappelle les signes de leur Seigneur. Ce sont ceux qui disent : ‘Seigneur, fais que nos épouses et nos enfants soient pour nous, une source de bonheur ! daigne faire de nous des modèles de piété pour ceux qui craignent le Seigneur ! Voilà ceux qui, en récompense de leur endurance, occuperont les lieux les plus élevés du Paradis, et y seront accueillis par des vœux de salut et de paix, pour demeurer éternellement dans cet agréable asile et ce beau séjour. » [/b]
Très belle description, tu dois reconnaître ! Relis-la encore, puis une troisième fois. Réitère ta lecture encore et encore. T’y retrouves-tu ? Allez, retenons-en juste un : « Demandez pardon à votre Seigneur, car Il est très Indulgent »
Le fais-tu ? Tu dois être comme beaucoup d’entre nous, en train de minimiser tes péchés. ‘Il y a pire’, dis-tu ? Oui, mais il y a aussi ce que tu fais, parfois aussi tes manquements et que tu ne saurais oublier. Tiens, faisons un exercice : Additionne tes mensonges, ton mépris, ta désinvolture, tes négligences, tes paroles déplacées, ton regard sur ce qui n’est pas permis, etc. Remarque que tu fais ça tous les jours, et bien autre chose encore, plusieurs fois par jour, matin, midi et soir ; Comme chacun, tu fautes tous les jours, toutes les semaines, tous les mois, tous les ans. Additionne tout et tu verras. Et tu oses penser qu’il y a pire !
Tu peux aussi te prêter à un autre exercice : imagine-toi une camera installée sur ton front, voire (une autre) à la place des yeux, en train de filmer ton quotidien. Imagine-toi faire le bilan quotidien des actions faites par jour. Imagine maintenant que tu aies à les classer dans une balance, entre bienfaits et forfaits, entre ceux accordant des points positifs et d’autres des points négatifs. Tiens n’oublie pas qu’un maque de respect ne vaut pas une méprise, plus grave. N’oublie pas qu’enlever une chose nuisible est le plus bas niveau de la foi et que plus important est l’aumône. Comment imagines-tu l’équilibre de ta balance, toutes actions confondues ? Va-t-elle pencher vers les « + » ou les « -» ? Imagine que tu doives renouveler chaque semaine. Quel bilan tires-tu des actions que tu mènes, tes œuvres ? Entre nous, c’est un compte rendu à se faire, si le jour du jugement dernier, on ne veut être surpris.

(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 45
Localisation : Sada

MessageSujet: Re: Anecdote d'al Ahnaf b. Qays pleine de sens   Sam 3 Sep - 23:41

Revenons un peu au Coran. Réfléchis aussi sur le verset suivant : « Dieu est avec les pieux et les bienfaiteurs »
Cette fois-ci, en fais-tu partie ?
Médite alors sur un autre aspect. Le Très-Haut dit : « Souvenez-vous de Moi et Je Me souviendrai de vous ; Soyez reconnaissants et non ingrats à Mon égard »
Cette fois, tu devrais tout de même t’y retrouver ! Pas encore ?! Et bien concentre-toi sur cet autre verset :
« Exalte les louanges de ton Seigneur et sois du nombre de ceux qui se prosternent. Et adore ton Seigneur jusqu’à atteindre la certitude. »
Fais-tu partie des humbles loueurs de Dieu, de ceux qui se prosternent, jour et nuit ?
Patiente encore un peu et contemple cet autre passage, et jauge-toi à l’aune de ceux qui y sont décrits :
« Aidez-vous dans la patience et la prière : voici des actions énormes sauf pour les gens humbles qui ont la certitude de rencontrer leur Seigneur envers Qui, ils retourneront »
« Fais preuve de patience en compagnie des gens qui implorent leur Seigneur, matin et soir, par amour pour Lui. Ne te détourne pas d’eux, courant vers les plaisirs de ce bas monde. N’obéis pas, non plus à celui à qui on a rendu le cœur inattentif à Notre Rappel, qui suit ses passions et se complaît dans les excès
»
Au fait, avec qui patientes-tu ? Avec qui passes-tu le plus de temps ? Avec ceux qui aiment Dieu ? Qui sont tes amis ? Quel est ton passe-temps ? Avec qui te divertis-tu ? Essaie de répondre, de répondre avec honnêteté, sans détour, en toute sincérité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anecdote d'al Ahnaf b. Qays pleine de sens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anecdote d'al Ahnaf b. Qays pleine de sens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» réveil en pleine nuit à heure fixe bébé 11 mois
» Mgr Léonard entarté en pleine messe
» RE-crise d'angoisse en pleine nuit (mais pour la Hipo)
» Mardi 21 decembre 2010 pleine lune pour recharger ses pierres
» Thunbergia grandiflora, pleine floraison en ce moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeunesse, Education, Citoyenneté, Spiritualité et Solidarité :: Education, Citoyenneté et Spiritualité :: Quelle éthique enseigner? :: Quel genre de musulman es-tu?-
Sauter vers: