Jeunesse, Education, Citoyenneté, Spiritualité et Solidarité
Jeunesse, Education, Citoyenneté, Spiritualité et Solidarité

Réflexions et échanges sur la valorisation et l'enseignement des valeurs l'Islam et de l'éthique à Mayotte
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 46
Localisation : Sada

MessageSujet: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Dim 13 Fév - 2:49

A travers la lecture du règlement intérieur du lycée de Sada, propre aux élèves qui préparent les examens d'accès à Sciences Po, j'ai découvert ceci:
"Tenue vestimentaire
Pour les épreuves d'admission à Science po Paris, une tenue vestimentaire neutre (de type européen, sans signe ostensible d'appartenance religieuse) et correcte est exigée. Il en est de même pour tout élève du lycée de Sada bénéficiant d'un stage en entreprise en Métropole. Pour toute séance de l'Atelier Sciences Politiques au lycée de Sada, une tenue vestimentaire neutre et correcte avec tête découverte est également exigée afin d'être mis en condition d'examen."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 46
Localisation : Sada

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Lun 14 Fév - 3:49

Tout compte fait, voici ma compréhension de ce texte, et excusez-moi dêtre un peu niais, parfois naïf:
1- il y a un règlement intérieur général au lycée, et un règlement spécifique aux prétendants à Sciences Po. Ainsi soit-il!
2- Il y aurait des "interdits" spécifiques aux candidats à ces grandes écoles. Après tout, à une prétention d'accès au niveau supérieur, une série de passages obligés est nécessaire pour évaluer le mérite et l'endurance. Ainsi soit-il!
3- Etant entendu qu'on attend des ces candidats à Science de briguer des postes à responsabilité à Mayotte dans l'avenir, faute d'être européens, ces derniers doivent au moins s'en inspirer, y ressembler, ne serait-ce que par l'habillement. Après tout, c'est déjà ça de gangné. Ainsi soit-il! Evidemment, il faut prévénir toute véléité autant que possible et tuer le poussin dans l'oeuf. On est ainsi sûr au moins que les futurs sortants de Sciences Po, seront "peau noire, masque blanc"! Ainsi soit-il!
4- J'imagine que la formation de préparation aussi doit suivre le même modèle: penser à l'occidental et mener des reflexions à l'eupéenne, voire avoir des réflexes de type occidentalement européen. Ainsi soit-il!
5- Il est clair que toute tenue non européenne n'est pas correcte, et donc pas bienvenu pour la formation et les examens, c'est pourquoi elle n'est pas admise. Il est vrai, autant "civiliser" dès le début, comme ça, on est sûr que ça marchera. Laisser nous échapper cela, donnera aux tenues non européennes le droit de cité parmi la tenue des gens civilisés.
6- Celui qui osera ne pas se soumettre au diktat du signe ostensiblement eurpéen, n'aura même pas la chance de passer les examens, et donc aucune chance d'accéder à Sciences Po.
7- Il est évident que le bon déroulement de la formation et des examens doit être expurgé et blanchi autant que possible. Sinon, comment peut-on former des gens sans leur inculquer les valeurs de liberté de conscience, liberté de choix, le respect des individus et de l'artérité, et audelà de tout le respect de soi, et de l'idiome "connais-toi toi-même". A se demander si le nouveau proverbe n'est pas: "Fais comme moi, tu seras toi-même".
8- une personne avec ue type de tenue ostensiblement mahorais, comorien, indien, asiatique, arabe, africain (et j'en passe), n'est pas assez typé européen pour mériter de préprarer la formation, pire de passer les examens d'accès à la aux grandes écoles qui forment le corps de l'élite politique de demain.


Où va-t-on à Mayotte? Où va-t-on au lycée de Sada?
Quelle est la véritable mission que l'éducation nationale s'est investie pour Mayotte?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darouèche



Messages : 11
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Lun 14 Fév - 18:23

Bonjour Ben

Tu connais déjà ma position sur la question de la tenue vestimentaire. Mais avant de m'aventurer dans ce débat assez délicat et pour ne pas ébranler la conscience de certains, je souhaite que tu nous décrive la tenue que ces jeunes sadoises et sadois portent au sein de l'établissement scolaire, et qui plus est, laïc. Est-ce une tenue :

- typiquement mahoraise ? je pense ici port des salouva, kichali, nabawane...des tissus traditionnels que portaient, à mon époque, certaines jeunes filles du Lycée de Mamoudzou.

- religieuse pour les garçons ? je pense à certains jeunes qui, pour des motivations idéologico-religieuses, portaient (toujours à mon époque) des "boubous". comprenez ici gondra, Candzou, mlimzima (oups, je ne sais pas si ça se dit comme ça dans le patois sadois. LOL). puisque ces derniers se revendiquaient djaoula-s ou encore adeptes d'une des confréries mystiques présentes dans l'île, telles que la chadhouliyya, la rifa'iyya, ou encore des Moulidi, autre versement du soufi mahorais.

- à "forte connotation religieuse" pour les filles? j'utilise consciemment l'expression " à forte connotation religieuse" pour mieux refléter l'apparition d'un certain mode vestimentaire chez les mahoraises. en effet, depuis ces dernières années, on voit dans les rues des femmes portaient des vêtements peu communs dans la culture locale. Des vêtements de femmes à l'indienne, à l'orientale : un foulard - une tunique - pantalon, ou hidjab, ou encore un niqab. Des vêtements chocs dans l'imaginaire mahorais mais qui prennent depuis quelques années une certaine réception auprès des ménages très pratiquants. Ces modes s'expliquent selon moi par deux aspects :
1-la connaissance et le contact avec le monde arabo-musulman,
2-la montée d'une certaine vision de l'islam très rigoureux et conservateur.
On pourrait parler sociologiquement d'acculturation vestimentaire ( terme aussi valable pour les filles qui adoptent sans compris, voire à outrance, le mode vestimentaire occidental. Les sociologues et anthropologues ont donc beaucoup à nous apprendre sur ces phénomènes sociaux en vogue).
Il n'empêche que celles qui adoptent ces tenues arabo-islamiques, souhaitent représenter leur islamité sur l'espace social tant privé que public, mais surtout se démarquer de celles qui portent les salouva, les châles, les chiromanis, les nabawanis. Des vêtements qui sont d'un autre âge, celui des folklores (dans le sens où ces tissus traditionnels sont largement portés à des occasions culturelles et mondaines !!!), on pourrait même dire d'un âge marqué par "paganisme" ou l'ignorance (dans le sens de djahiliyya en arabe) pour réconforter certains conservateurs et puritains.

En somme cher Ben, il faudrait que tu nous éclaires sur ces fameuses tenues qui attirent les "foudres" des responsables d'établissement scolaire, notamment à sada (et d'ailleurs, pourquoi Sada?!).

Pour esquisser le débat, j'aimerais bien qu'un sociologue ou anthropologue nous apporte sa réflexion sur ce sujet.

voilà, Darouèche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 46
Localisation : Sada

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Mar 15 Fév - 5:01

salam
Tes annalyses sont très intéressantes, mais je ne les trouve pas adaptées à la situation. Il est vrai qu'il n'a pas été signalé d'élèves exlus dans l'établissement, mais ils le seront pour les examens, come cela est indiqué dans le règelement intérieur.
Et, il s'agit, en l'espèce, d'une véritable injustice, une déconsidération de l'autre parce que différent de soi. L'argument très essentialiste qui consiste à nier tout habit non européen -considéré de facto comme non neutre- dépasse mon entendement. Le normal, non teinté, est européen; l'autre est forcément ostensible et prouve l'appartenence à une commauté religieuse. C'est léger comme considération, quand on remarque que si quelqu'un met un saluva, kishali, shoroman, gawni, le style africain, sari indien, etc., cela n'est pas neutre pour l'éducation nationale. J'en juge par le texte cité plus haut.
Selon quelles considérations le style sénégalais ou le shoroman seraient-ils moins neutres que le tailleur ou le décolté. Si ces considérations ne sont pas de l'ordre culturel et identitaire, j'aimerais bien qu'on m'explique!
Ramener le débat sur les signes ostensibles d'appartenence religieuse n'a pas sa place dans le débat ici soulevé, si l'on se soumet dans le cadre de la loi. La loi vaut pour toutes les cultures, et il ne devrait pas y avoir une primauté de l'une sur l'autre. Brimer une culture de façon systémentique pour la seule raison qu'elle n'est pas d'essence "européenne" tombe sur le coup de la même loi. Je crois que dans le même esprit que le règlement intérieur cité, certains Mzungus sont gênés par ces vêtements amples des Mahoraises et s'expriment dessus par un ressentiment. Il préfèrent des styles qu'ils connaissent chez eux.
Par ailleurs, le choix vestimentaire est une question identitaire communautéaire ou individuel et on devrait plutôt voir ce que pensent les femmes elles-mêmes sur leur propre habillement: car les phénomènes de modes -que tu appelles acculturation- font que maintenant, la tendence va au sari aujourd'hui dans les mariages; cela peut présager un intérêt pour ce mode vestimentaire pour une certaine durée. va-t-on l'interdire en raison de son exotisme? Remarque que ce que je dis pour les femmes s'applique aussi aux hommes qui, naguère encore à Mayotte était en boubou ou en shikoyi.
Les modes vestimentaires sont connus pour être éphémères, même si cetains sont durables. Va-t-on tout brimer, parce qu'étranger et non local? L'acculturation est discutable, mais elle peut constituer un moyen enrichissement et d'échange. C'est ainsi que les cultures ont pu, par le passé, échanger en donnant et en adoptant.
Et parlant de vêtement, ma mère étaitvoilée à son mariage et ne pouvait sortir qu'ainsi selon les bonnes moeurs de son époque. Qui l'eut cru aujourd'hui?
Et pour finir, pourquoi serait-il gênant de s'ouvrir sur l'occident et dérangeant de s'ouvrir à l'Orient, alors que les Mahorais passent par Dubaï et vont jusqu'en Chine. Je poserais la même question au sujet de l'Est aussi. Après tout, l'aire culturelle de Mayotte est bien l'Afrique et le monde arabe, sans conteste. Pourquoi en avoir honte?
Je pense que l'heure est venue de revendiquer une égalité de traitement entre les différents citoyens de cette nation et non d'imposer une vue qui en minimiserait l'identité d'autres.
Je t'ai sans doute mal compris, car je me suis laissé aller dans mes préoccupations, mais ça m'a donné l'occasion d'éclaircir mes idées.
Cordialement, Ben
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darouèche



Messages : 11
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Mar 15 Fév - 17:01

Habari Zagnou

L'ami Ben, je pense que tu m'as mal compris ou, du moins, tu t'es laissé envahir par tes émotions (ou préoccupations, pour te reprendre). Je te convie donc à relire soigneusement mon précédent message. Je pose une question et te demande de préciser le type d'habit mis en cause. Pour ce faire, j'énumère trois catégories de mode vestimentaire (traditionnel ou religieux) qu'on peut observer dans les rues et par conséquent dans les établissements scolaires. Tu conviendras aussi qu'à aucun moment, je donne mon avis sur la question, mais tout simplement je me contente de faire état des vêtements qui peuvent soulever ce genre de débat...

J'estime que, avant de se lancer dans un débat passionnant comme celui-ci, il faut donner des éléments précis sur le contexte pour ne pas sombrer dans la passion. L'école est un lien communautaire régis par un certain nombre de règles, on parle de VIE SCOLAIRE. Les élèves, les enseignants et les parents sont toujours priés d'en prendre connaissance. Ces règles sont bonnes pour certains, contraintes pour d'autres. Je ne le conçois !!!
Néanmoins, la chronique scolaire nous a toujours montrés qu'il y a eu des dérapages, des dysfonctionnements, des fausses interprétations ou contournements pour "stigmatiser" une certaine communauté. on en reparlera dans d'autres occasions.

En attendant d'avoir des éclaircissements sur la tenue des jeunes sadois, je voudrais rappeler un cas qui a été relayé dernièrement par les médias métropolitains. l'histoire se passe dans un collège. un principal à "renvoyer" une jeune fille chez elle à cause de son accoutrement (elle avait des talons!). le père, bien évidemment énervé, en colère, s'est tout de suite laissé emporter et porte plainte contre le principal en question. et dans la foulée, il avertit les médias pour crier haut et fort son mécontentement, crier au scandale, et surtout pour dire que les droits de sa filles ont été bafoués. il expliquera dans une interview qu'en France tout le monde est libre de s'habiller comme il veut ! Qu'il en soit ainsi ! L'histoire a donc fait un bruit pendant quelques jours durant lesquelles certains demandaient la réhabilitation d'un costume unique dans les établissement, comme ce qui se passe en Angleterre ou aux Etats Unis. Bref, on s'est aperçu quelque temps après que le principal a tout simplement appliqué le règlement intérieur relatif à la vie scolaire : la jeune fille portait des talons hauts, de 5 cm !!!! Ce qui est fortement interdit au sein de l'établissement.
pour plus de détails sur cette histoire, cliquez sur ce lien :

http://www.rmc.fr/editorial/138541/une-collegienne-renvoyee-chez-elle-pour-talons-hauts/

Certes, on ne peut pas comparer cette histoire à celle des jeunes lycéens de Sada, mais force est de constater qu'il est bien question, dans les deux cas, du règlement intérieur régissant l'espace scolaire. Pour autant, et encore une fois, je ne tire pas de conclusions ici. Mon objectif est de comprendre les principaux éléments avant de les analyser objectivement.

Sur ce, bonne journée

Darouèche

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chanfi
Modérateurs


Messages : 33
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 40
Localisation : Mronabéjà Kani-kéli (Mayotte)

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Mar 15 Fév - 19:03

Salam,
Ben a dit : "Après tout, l'aire culturelle de Mayotte est bien l'Afrique et le monde arabe, sans conteste. Pourquoi en avoir honte?
Je pense que l'heure est venue de revendiquer une égalité de traitement entre les différents citoyens de cette nation et non d'imposer une vue qui en minimiserait l'identité d'autres
".

je réponds : "tout a fait frère". Pourquoi ils veulent qu'on soit comme eux alors que je n'ai nullement envie de l'être dans ce domaine là du moins? Pourquoi veulent-ils que nos soeurs musulmane s'habillent comme les leurs qui sont, à mon sens, habillés tout en étant dévétues? Il faut laisser la liberté à chacun de s'exprimer même vestimentairement. La question d'habillement des femmes relève d'une problématique religieuse. Ces gens là ont leur religion et ils veulent nous dicter notre conduite et la pratique de notre religion. Ils veulent qu'on s'adapte à eux même chez nous. Moi je leur répond ceci. Stop. A eux leur religion et à nous la notre. Mais, Pourquoi tout cet acharnement envers les musulmans et les musulmanes? Mais qu'est ce qu'ils n'utilisent pas pour déshabiller les filles musulmanes dans cette sphère géographique? Franchement, je pense qu'il convient de leur dire clairement :" A vous votre religion et à nous la notre".
Salam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 46
Localisation : Sada

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Mer 16 Fév - 18:33

Salam
Je n'ai pas envie de m'entêter, car cela est contre productif. Je peux comprendre que Darouèche trouve mon intervention, disons, plutôt "émotive", mais je puis dire qu'elle n'est pas moins rationnelle.
Je rappelle, à ce que je sache, qu'il n'y a pas eu d'exclusion liée à un mode vestimentaire à Sada. Je n'ai jamais réagi suite à un évènement donné. Je ne connais pas de fait. Par contre, il y a un texte réglémentaire. J'ai réagi face à aspect du règlement intérieur applicable aux élèves qui se préparent pour accéder à l'IEP.
Je ne suis donc pas en train d'analyser des faits sociologiques; je discute un cadre réglementaire que je trouve très tendencieux, ségréteur et dévalorisant la culture mahoraise.
Le règlement intérieur, n'est pas la loi. Cette dernière est votée et applicable à Mayotte. C'est un fait. Je discute sa mise en application qui ne prend pas en compte l'identité des gens, leur culture et leur patrimoine immatériel.
Je n'ai pas remis en cause les analyses de Darouèche, loin s'en faut. Encore j'en discuterais bien quelques aspects. Mais là n'est pas mon propos du tout. Je suis simplement resté sidéré devant le texte de ce RI dont je rappelle ici le passage incriminé:
"Pour les épreuves d'admission à Science po Paris, une tenue vestimentaire neutre (de type européen, sans signe ostensible d'appartenance religieuse) et correcte est exigée".
Je pense que Mayotte n'a pas de place dans cela, ni comme culture et traditions, ni comme identité. Elle est niée, de part le texte qui régit le cadre des activités scolaires. Ce qui me choque c'est que si j'ai un enfant qui a des prétentions aux grandes écoles, qu'il soit obligé de se nier, qu'il ait une apparence européenne, et que ce soit un préalable, une condition, une convention. Qu'il/elle en fasse le choix, c'est une chose, mais qu'il/elle en soit obligé(e), c'est autre chose. C'est là mon propos.
C'est le cadre que je discute et la pratique qui en résultera (et je ne connais pas encore de problème lié). Je n'arrive pas à considérer qu'on fasse admettre que l'habillement européen est normal, neutre, non ostensible à Mayotte et que tout autre habillement ne réunit pas ces ces critères. Je n'agrée pas pas l'idée que sous-tend le texte cité, et selon laquelle les saluva, kishali, kandzu, kofia, et j'en passe sont ostensibles, donc non admis en cadre "neutre". Je n'admets pas qu'un muzungu me dicte sa vision normative, me fasse admettre sa mode de vie comme standard, la seule qui vaille. Et, qu'on ne se leurre pas, une fois que les règles sont définies et admises comme telles, il suffit juste de les appliquer, et c'est là où il y aura des soucis à Sada et ailleurs. D'aileeurs, je me pose la question sur la teneur des règlements intérieurs sur le respect des éléments identitaires locales. Je serais curieux que quelqu'un nous en parle.
En somme, j'attends une égalité de traitement devant la loi et une neutralité dans les modalités d'application, respectant les identités et particularités culturelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
insaskaya



Messages : 2
Date d'inscription : 30/01/2011

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Jeu 17 Fév - 13:12

Ici il n'est pas question de laïcité mais de tenue non européenne. C’est une ségrégation patente et le signe d'un occident qui veut nous imposer son uniformité culturelle. Alors faut-il se renier pour réussir? En tout cas, cette interdiction est révélatrice de l’échec du modèle d'intégration à la française incapable d’accepter la différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chanfi
Modérateurs


Messages : 33
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 40
Localisation : Mronabéjà Kani-kéli (Mayotte)

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Jeu 17 Fév - 13:35

Salam,
Je m'interroge d'ailleurs sur ce que c'est "la tenue éuropéenne". C'est quoi exactement? Sur quelle base a été établie la définition de la "tenue europénne"? Et par qui? Dois-je comprendre que tout citoyen et citoyéenne vivant en europe adopte cette fameuse tenue qu'il soit chrétienne, les bonnes soeurs de l'église, Alsacienne, Moselloise, juifs, musulmane etc. ...
Par ailleurs, Ben a dit : Je n'arrive pas à considérer qu'on fasse admettre que l'habillement européen est normal, neutre, non ostensible à Mayotte et que tout autre habillement ne réunit pas ces critères".
Là-dessus, je le rejoins pleinement. Sur quelle base se justifie "la normalité" de cette "tenue européenne"? Je ne suis absolument pas d'accord qu'elle soit neutre car elle est anti-musulmane.
Salam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darouèche



Messages : 11
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Jeu 17 Fév - 18:21

Habari,

Je vois que le débat s'enlise dans d'autres problématiques essentielles et existentielles : la mahorité et la francité, l'islam et la laïcité, les traditions locales et la modernité, les spécificités locales et la place de l'île dans notre république française, etc. des thématiques qui s'entremêlent et qui, parfois, appellent à confusion. Dans tout cela, il y a la TENUE qui nous préoccupe ici. On parle d'une tenue européenne (à préciser bien sûr !!!) mais qui, contrairement à ce que sous-entendent Chanfi et Insaskaya, n'est pas du tout religieux.

Un bref regard sur l'histoire de l'occident nous permet de dire que cette tenue dite européenne n'est que le résultat d'un long processus de sécularisation dans ces sociétés. une sécularisation qui s'est accompagnée avec l'ère de l'industrialisation et de réformes politiques, économiques, sociales et religieuses. Je rappelle que l'église catholique a été la première à s'opposer contre le port du pantalon pour les femmes ou encore de la jupe, à titre indicatif. ce mode vestimentaire standard de type européen qu'on connait aujourd'hui s'est imposé à l'église, plus encore à l'imaginaire chrétien, par la force des choses et non l'inverse, contrairement à ce que pensent certains. Certes, il ne faut pas être non plus naïf, il y a une "touche religieuse" - si je puis dire - car dans toute tradition humaine, la religion s'y trouve.
Il est aussi clair qu'une tenue est aussi une forme d'influence, d'une culture à une autre. surtout quand une culture domine les autres. depuis, le XXe siècle, c'est la culture occidentale qui règne en maître sur le monde, et la mondialisation tourne autour d'elle. Il sera de même pour les siècles à venir si la Chine ou le Japon deviennent les super puissances du monde ! L'histoire coloniale nous apprend aussi des choses sur ce domaine. Prenons par exemple le cas du monde arabe et arabo-musulman : la tenue européenne a été l'objet de vives critiques, du point de vue social que religieux. mais il n'empêche que les intellectuels arabo-musulmans du XIX et du XXe siècles voyaient en cet accoutrement une sécularisation nécessaire pour que leurs sociétés entrent dans la modernité, sans pour autant nier ses racines. C'est aussi ce qui s'est passé en Inde et au Pakistan, en Turquie, voire encore en Chine ou en Japon...Mais force est de constater, ces intellectuels n'ont pas su faire la part des choses pour distinguer une tenure religieuse d'une tenue traditionnelle. partant de ce constat, je voudrais qu'on définisse ce qu'est une tenue religieuse et ce qu'est une tenue traditionnelle? Surtout dans le débat actuel qui nous préoccupe ici et qui ébranle notre société française, ainsi que le reste du monde.

Mais revenons au cas soulevé par l'ami Ben.
Ben écrit : J'ai réagi face à aspect du règlement intérieur applicable aux élèves qui se préparent pour accéder à l'IEP. Je ne suis donc pas en train d'analyser des faits sociologiques; je discute un cadre réglementaire que je trouve très tendencieux, ségréteur et dévalorisant la culture mahoraise.

De ce principe, je suis d'accord avec lui. il nous est légitime de contester en tant que français-mahorais un texte, une loi, lorsque celui-ci nous discrimine ou discrimine toute autre communauté composant notre société locale, de manière précise. même si dans l'immédiat, on ne peut changer une orientation politique. on aura au moins fait notre devoir démocratique.

Mais, je voudrais aller plus loin et ouvrir le débat. Imaginons que nous obtenons gain de cause et que le proviseur du lycée de sada (ou encore le rectorat) accepte nos doléances. les élèves, vêtus de leurs habits portant un "signe ostensible d'appartenance religieuse" (comme le suppose le texte cité par Ben), passent leurs examens à Mayotte et ils sont reçus. Tant mieux, dira-t-on. Ces élèves partent en Métropole pour continuer leurs études, s'inscrivent dans les hautes écoles et qui, précisons-le, sont destinées à une certaine élite française et européenne. Une fois à ces écoles, on les refusent à cause de leur accoutrement. Que dirions-nous ? on va évoquer le fait qu'ils sont français avec des spécificités locales (?!), musulmans (?!), libres de porter ce qu'ils veulent (?!). Quand on sait aussi que certaines écoles ont un reglèment de vie scoalire imposé à l'ensemble des élèves, que ce soit les écoles polytechniques ou celles de la restauration, comme l'Institut Paul Bocuse. Je voudrais bien savoir ce que nous pourrions dire, ce que les responsables éducatifs - et politiques - mahorais trouveraient à dire pour les réconforter, ou encore leur donner raison. En somme, c'est la question pragmatique que je me pose.

voilà

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chanfi
Modérateurs


Messages : 33
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 40
Localisation : Mronabéjà Kani-kéli (Mayotte)

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Ven 18 Fév - 14:41

Salam,


Darouèche a dit : "On parle d'une tenue européenne (à préciser bien sûr !!!) mais qui, contrairement à ce que sous-entendent Chanfi et Insaskaya, n'est pas du tout religieux."
Frère Darouèche est bien d'accord que cette fameuse "tenue européenne" reste à définir. Je ne dis pas que cette "tenue européenne" est religieuse; non, loin de moi car je ne sais même pas ce que c'est la "tenue européenne aujourd'hui ni ce que ça sera demain. Je dis qu'à partir du moment où elle ne respecte pas les règles d'habillement fixé par ma religion qu'est l'islam, je dis qu'elle est anti-musulmane. Il ne faut pas être naïf, ces gens là savent très bien l'importance (pour les musulmanes croyantes bien sûr) de la tenue des femmes en islam et ils le combattent par tous les moyens.
Darouèche ajoute:"Je rappelle que l'église catholique a été la première à s'opposer contre le port du pantalon pour les femmes ou encore de la jupe, à titre indicatif. ce mode vestimentaire standard de type européen qu'on connait aujourd'hui s'est imposé à l'église, plus encore à l'imaginaire chrétien, par la force des choses et non l'inverse, contrairement à ce que pensent certains." Je rappelle que certaine élite religieuse ont de la facilité à accepter ou à procéder à des modification sur ce qui a été révélé au Prophète de leur communauté et de leur temps. Moi je les laisse libre et je ne porte même pas de jugement de valeur sur leur pratique. Quant à moi, je dis que je crois à ce qui été descendu sur nous c'est à dire le Saint Coran et je crois savoir que la question et l'exigence de l'habillement des femmes croyantes y est évoquée et si je me trompe, rectifiez mes propos SVP. Ainsi, en ce qui me concerne, je n'ose pas aller à l'encontre du coran.
Darouèche attire notre attention en disant: "Ces élèves partent en Métropole pour continuer leurs études, s'inscrivent dans les hautes écoles et qui, précisons-le, sont destinées à une certaine élite française et européenne. Une fois à ces écoles, on les refusent à cause de leur accoutrement. Que dirions-nous ? on va évoquer le fait qu'ils sont français avec des spécificités locales (?!), musulmans (?!), libres de porter ce qu'ils veulent (?!). Quand on sait aussi que certaines écoles ont un reglèment de vie scoalire imposé à l'ensemble des élèves, que ce soit les écoles polytechniques ou celles de la restauration, comme l'Institut Paul Bocuse." Je pense que c'est très important de le souligner mais je repose la question majeure posée par frère Insaskaya qui dit :"Alors faut-il se renier pour réussir?" et j'ajoute : "faut-il vendre son âme pour réussir? En quoi, une tenue mahoraise à visage découvert, à cheveux et poitrine cachés avec un joli saluva par exemple empêche de suivre ces études. ce sont des absurdités. Excusé du terme. cela étant, peut être que la tenue "mahoraise " intégrera et enrichira les critères de normalité de cette fameuse "tenue européenne" à partir de 2014 avec l'intégration de Mayotte au RUP.
Salam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 46
Localisation : Sada

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Sam 19 Fév - 13:20

السلام عليكم
Avec la question de "l'habillement religieux" que certains voudraient bien ramener au débat, on se courcircuite nous-mêmes, car la loi sur les signes ostensibles a été votée et exclut un certain nombre de signes connus comme tels, aceptant certains qui n'en auraient pas forcément la même connotation. Ce qui me gène aujourd'hui sur une tournure du questionnement, c'est de donner du pain béni à certains métropolitains qui confondent tout, absolument tout. La stratégie de défense, à mon sens, devrait prendre un autre chemin évoquant, liberté, choix, culture, identité, richesse, enrichissement, diversité, etc.
En l'espèce, soutenir que notre habillement traditionnel riche et varié est ostensible, donc non avenu, car non européen est un aberration. Il est vrai que les vêtements mahorais généralement répondent aux exigences des prescriptions islamiques en matière de mode vestimentaire. Est-ce pour autant des habits religieux? Quid alors de la valeur que celui-ci prend dans le quotidien, son usage dans des cérémonies loin des actions religieuses?
Notre rôle est donc de mener une expertise et faire connaître cette richesse, non pas de façon à exclure, mais à intégrer l'évolution de la société mahoraise, avec ses différentes tendences identitaires actuelles.
Par ailleurs, le mode vestimentaire n'étant jamais entièrment stable, il convient de s'intérroger sur les véritables facteurs de l'identité de la personne en relation avec son mode vestimentaire. Au demeurant, qui peut imaginer que vers les années 40-60 du siècle dernier, le voile des femmes mariées était monnaie courante à Mayotte? (témoigne de ma mère) Je ne peux donc pas dire qu'il s'agissait de l'affirmation d'une rigueur en matière d'appartenence religieuse, même si l'islam peut y être pour quelque chose. L'islam de l'époque n'est pas connu sous ce prisme.
Un collègue avec qui je discutais soutenait que nos habits amples permettent une femme une certaine intimité en public. Cela me semble un bon regard.

Pour ce qui du débat sur l'accès aux grandes écoles, il est vrai que la question pragmatique se pose avec beaucoup d'accuité. Et il n'est n'est pas aisé d'y répondre. Faut-il choisir entre faire de études supérieures et s'habiller selon ses convictions et le respect de son identité culturelle? Je pense que cette question ne mérite pas dêtre posé ainsi, car cela mettrait en évidence que la France ne prend pas en compte sa diversité culturelle, n'assume pas son identité à multiple facettes. Mais si c'est le cas, il faut l'entendre qu'on sache à quoi s'en tenir.
Ensuite, je me demande si tous les étudiants, même non français, sont soumis à l'obligation de la tenue neutre de type européen pour accéder aux grandes écoles (ou aux école tout court). A mon avis, non -et c'est une simple supputation de bon sens. S'il est évident que la tenue neutre de type européen doit d'abord être définie, il n'en demeure pas moins que ce principe serait discuté en haut lieu; d'autant que les tenues non européennes ne sont pas toutes des manifestations de l'appartenence à une religion, quand bien même celle-ci influrait sur le choix. Du coup, je me questionne sur les vraies motivations du lycée de Sada à exiger un tel habillement.
En définitive, je soutiens que La France gangnerait à accepter la diversité culturelle de sa propre nation. Le Mahorais doit réclamer le respect de son identité, à égalité avec l'identité européenne. Si nous ne faisons rien, on a signé l'arrêt de mort de nos spécificités -du moins ce qu'il en reste- dont la France se pavanerait théoriquement devant les nations du monde, et que pratiquement elle n'accorderait aucun crédit, aucune place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darouèche



Messages : 11
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Sam 19 Fév - 23:04

Ma salamou

En réponse à Chanfi, le reglèment du lycée de sada n'a pas précisé ce qu'il entend par tenue neutre, type tenue européenne. mais il convient de rappeller que, dans cette tenue, il existe un large pannel de vêtements neutres que tout un chacun peut choisir et porter dans le cadre de ses études sans pour autant "nier" ses croyances ou encore son identité (cf. aux questionnement de Insaskaya).

Cette tenue européenne est vaste. comme je l'ai dit chacun trouve ce qu'il veut porter, musulman ou pas. elle symbolise l'émancipation, voire encore la modernité....du moins, une modernité envahissante qui ne laisse malheureusement pas la place ou l'opportunité aux cultures mineures de s'épanouir. c'est une dure réalité !!! malgré sa résistance, le monde arabo-musulman s'est plié, les musulmans ont adopté l'accoutrement occidental sans pour autant nier leur existance, ni même leur islamité. La preuve, un mouvement politico-religieux, les frères musulmans présents en Egypte et dans d'autres contrées arabes portent sans problème la tenue européenne, costume cravate, dans les mosqués et dans leur vie de tous les jours. Sont-ils égarés du droit chemin?

Que dire encore d'autres musulmans, de diverses cultures, portant les tenues européeens? N'allons pas plus loin, à mayotte les hommes portent le costume dans leur vie quotidienne. plus encore, ils le portent dans le cadre de leur travail pour se conformer aux règles de bon usage de l'entreprise ou de la société, à quel point que cette tenue est devenue pour eux une tenue banale. Sont-ils encore égaré? Pourquoi soulever la question d'islamité et d'identité culturelle en ce temps précis pour ce qui relève un règlement scolaire? Encore une fois, l'homme et, surtout, la femme peuvent trouver dans cette tenue européenne des vêtements neutres tout en respectant leur obédiance religieuse. comme on dit, l'habit ne fait pas le moine !!!!

Ce second point (le port d'une tenue européenne dans certains milieux professionnels) me ramène à donner quelques éléments de réponse à l'ami Ben. il écrit :

je me demande si tous les étudiants, même non français, sont soumis à l'obligation de la tenue neutre de type européen pour accéder aux grandes écoles (ou aux école tout court). A mon avis, non -et c'est une simple supputation de bon sens.

A ma connaissance et par expérience, toutes les grandes écoles françaises ont un reglement vestimentaire imposé à tous les élèves. je travaille régulièrement avec l'Institut Paul Bocuse d'Ecully. C'est une école internationale de cuisine et d'hôtellerie. je vous certifie que toue le monde, sans exception, porte un unforme. les garçons : un pantalon noir, chemise blanche, cravate, veste noire et chaussures de ville. pour les filles : une jupe noire à la taille des genoux, une chemise blanche, veste noir et chassures type ballerines. Donc, à part l'université, certains Iut et établissments scolaires, la tenue vestimentaire n'est pas imposée. je vous rappelle qu'il y a un projet de loi qui prévoit de regler cette question.

Ceci m'amène aussi à dire que d'autres pays multiéthniques ont adopté l'uniforme unique pour garçons et filles dans leurs établissements scolaires. Les états-unis, l'angleterre, et pratiquement tous les pays ayant un ayant un système anglais peuvent être cités en exemple. Les éléves musulmans se soumettent au reglement sans pour autant soritir du droit chemin...à part si on les considère de facto comme non musulmans.

pour finir, je partage parfaitement l'avis de ben dans son dernier message.
bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darouèche



Messages : 11
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Dim 20 Fév - 0:06


Suite....

cette deuxième intervention portera sur deux faits sociaux relevés par l'ami Ben. il écrit :Par ailleurs, le mode vestimentaire n'étant jamais entièrment stable, il convient de s'intérroger sur les véritables facteurs de l'identité de la personne en relation avec son mode vestimentaire. Au demeurant, qui peut imaginer que vers les années 40-60 du siècle dernier, le voile des femmes mariées était monnaie courante à Mayotte? (témoigne de ma mère) Je ne peux donc pas dire qu'il s'agissait de l'affirmation d'une rigueur en matière d'appartenence religieuse, même si l'islam peut y être pour quelque chose. L'islam de l'époque n'est pas connu sous ce prisme. Ce passage a fortement attiré mon attention puisqu'il met en lumière le contraste de la société mahoraise d'aujourd'hui et d'hier, si je puis dire.

1-comme le dit Ben, le mode vestimentaire à mayotte, comme ailleurs, est très instable et il est difficile de l'appréhender. il nous est donc difficile de définir l'identité mahoraise et par conséquent l'idententité vestimantaire locale. plus encore, dégager ce qui est culturel propre à l'île de ce qui est religieux. Si dans le passé, les mahorais avaient recours à ses habits traditionnels pour effectuer leurs rites religieux, aujourd'hui ils font appel à des habits relevant d'une autre culture (orientale) dans ces rites et par la même occasion exprimer leur islamité. les habits traditionnels déjà cités dans les précédents messages remplissent plus, du moins pour certains, les conditions requises pour effectuer les rites...c'est pour cela que je me suis autorisé à parler d'une montée d'un islam rigoureux et conservateur dans l'île.

2-ceci étant, le voile de la jeune mariée dont fait mention Ben ne relève pas, à mon sens, du fait strictement religieux. il relève plutôt d'un fait social, traditionnel. car, ce voile jouait un rôle précis dans la société : à premier abord, dans la coutume ancestrale, la jeune mariée devrait être préservée du regard des autres pour un temps donné. certains disent aussi que, pour que la mariée soit vue, il fallait payer (cette pratique existe jusqu'à nos jours pour les nostalgiques). je ne sais pas pour sada, mais ce voile n'avait pas une connotation religieuse et d'ailleurs, le femme ne l'apportait à long terme ni même ne le révendiquait pas comme une manière de montrer sa religion. à part si je me trompe...

bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chanfi
Modérateurs


Messages : 33
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 40
Localisation : Mronabéjà Kani-kéli (Mayotte)

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Lun 21 Fév - 13:37

Salam,
Frère Darouèche a dit: " Encore une fois, l'homme et, surtout, la femme peuvent trouver dans cette tenue européenne des vêtements neutres tout en respectant leur obédiance religieuse. comme on dit, l'habit ne fait pas le moine !!!!". Je suis entièrement en accord avec Darouèche du moins pour ce qui est des hommes. Pour ce qui est des femmes je pense aussi que cela est tout a fait possible. cependant, je me permets de vous relater un évènement qui vient de se dérouler à Mayotte. Je n'étais pas présent mais un ami m'a envoyé le texto suivant au moment même où les évènements se déroulaient, à savoir le vendredi 11 février 2011. Voici le SMS " Salam, une fille de madrass de Mtsamboro au lycée pro de Kahani on lui obliger d'enlever tout le foulard,challe, bandana c urgent elle se trouve hors de la salle d'examen etc. ...". Là, il s'agit du lycée de Kahani. L'ami Ben souligner le contenu de règlement intérieur de Sada qui précise :"Pour toute séance de l'Atelier Sciences Politiques au lycée de Sada, une tenue vestimentaire neutre et correcte avec tête découverte est également exigée afin d'être mis en condition d'examen." Ma question est la suivante: "une femme musulmane croyante peut-elle se présenter publiquement à tête découverte et comme le souligne Darouèche pour les établissements scolaire avec "une jupe noire à la taille des genoux ? Je pense que non. Je pense qu'il ne faut pas être naïf avec ces jeux que certains veulent imposer aux musulmanes.
Une croyante musulmane a une certaine exigence à respecter en ce qui concerne sa tenue vestimentaire. Je ne dis pas que si elle ne le respecte pas elle sort du droit chemin ou elle y reste. Seul notre seigneur en est le juge. Mais je les invite toutes, si elles sont croyantes de reviser les recommandations faites au femmes sur ce sujet là. Après, chacune d'elle peut s'habiller comme elle l'entend en étant averti. Il faut que les femmes de ce monde aient la liberté de choisir leur tenue individuellement. Pourquoi une jupe noir pas blanche, rouge, verte, jaune etc. ... Je ne suis pas pour avec l'uniforme. Je suis pour la liberté des femmes dans leur choix de tenue.
Salam



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darouèche



Messages : 11
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Lun 21 Fév - 17:56

Salam,

En relisant le précédent, je ne peux pas accepter la position de Chanfi sur les femmes. Elles doivent, elles aussi, s'émanciper au même titre que les hommes.... Sans pour autant m'attarder sur ce sujet, je vous recommande la lecture des intellectuels musulmans du XIXe et XXe siècles, surtout à un homme de loi qui s'est battu pour les droits de la femme et de sa reconnaissance dans la société arabe (puisque ces intellectuels appartiennent au monde arabe). Je vous recommande de lire son ouvrage sur le Tahrîr al-mar'a (Libération de la femme) dans lequel il revient sur cette question qui nous préoccupe tant aujourd'hui.
Il faudra qu'on arrête, en tant que Musulmans, de véhiculer certaines idées sur les femmes. Ou encore, s'octroyer des privilèges parce que nous sommes des hommes et interdire les femmes d'en avoir accès...

Pour ce qui est de l'histoire de la jeune m'tzamboroise, un ami m'a fait parvenir un extrait d'un journal local. comme toute la communauté, je suis outragé par cette histoire. il doit y avoir un dialogue entre la famille de cette jeune fille, son comité de soutien et le chef de l'établissement, comme ce qui s'est passé sur le territoire métropolitain il y a quelques années. L'affaire peut être porté au tribunal administratif...je rappelle que finalement la jeune lycéenne a passé les épreuves du bac blanc.

Dans le contexte local, il faudra qu'il y a un débat à Mayotte entre les différents acteurs sociaux du monde éducatif, administratif (conseil général et préfecture), associatif et religieux, afin de discuter sur le mode vestimentaire mahorais. échanger, débattre et déterminer dans ces vêtements ce qui relèvent de la tenue traditionnelle et de ce qui relève de la tenue religieuse. ceci permettra aux chefs d'établissement de savoir à quel moment ils se trouvent devant une tenue religieuse ou une tenue traditionnelle. A mon humble avis, c'est là où se pose le problème puisque les bases ne sont pas fixées dès le départ.

Dans l'article, on évoque une liste d'habits non religieux envoyés à la Préfecture. y a-t-il eu discussion préalable avec l'ensemble des acteurs sociaux ou pas ? c'est la question que je me pose.

Ci-joint l'article en question.

bien à vous

[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chanfi
Modérateurs


Messages : 33
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 40
Localisation : Mronabéjà Kani-kéli (Mayotte)

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Lun 21 Fév - 21:24

Salam frère Darouèche,
C'est bien si tu ne peux pas être d'accord sur ma position. Sois plus précis, en quoi exactement tu n'es pas d'accord. Parce que je dis que je suis pour la liberté vestimentaire des femmes? Moi je l'assume. Une femme musulmane croyante a sa liberté de choisir son habillement qui sera fait en fonction de sa croyance. De même celle qui ne croit pas fait ce qu'elle veut de son corps. Sinon, en quoi exactement? En ce qui concerne la question sur la consultation des acteurs sociaux à Mayotte, ça m'étonnerai que ça a été fait à Mayotte.
PS: Je réponds sans lire l'article. Maintenant je vais le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 46
Localisation : Sada

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Mar 22 Fév - 2:56

Darouèche a écrit:

Suite....

2-ceci étant, le voile de la jeune mariée dont fait mention Ben ne relève pas, à mon sens, du fait strictement religieux. il relève plutôt d'un fait social, traditionnel. car, ce voile jouait un rôle précis dans la société : à premier abord, dans la coutume ancestrale, la jeune mariée devrait être préservée du regard des autres pour un temps donné. certains disent aussi que, pour que la mariée soit vue, il fallait payer (cette pratique existe jusqu'à nos jours pour les nostalgiques). je ne sais pas pour sada, mais ce voile n'avait pas une connotation religieuse et d'ailleurs, le femme ne l'apportait à long terme ni même ne le révendiquait pas comme une manière de montrer sa religion. à part si je me trompe...

bien à vous

Salam

Je tiens à préciser que lorsque je parlais de voile pour les années 40-60, il s'agit bel et bien du bwibwi, lorsque les femmes sortaient, et non d'autre chose.
Ce que je souhaiterais c'est des précisions sur la manière dont on devrait concevoir l'habit moderne, non européen, (surtout pour les femmes, puisque c'est cela qui soulève les débats) si tant est de parler de modernité en dehors de l'Occident; En tout, peut-on être moderne, décomplexé et assumer sa culture, son patrimoine, son identité, voire sa foi? Ou alors, la modernité consiste exclusivement à suivre le mode de vie l'habillement neutre de type européen?

Par ailleurs, quid du voile que je viens évoqué, sachant qu'un malin génie se plairait à militer pour la promotion du patrimoine vestimentaire ancien, etc.


Dernière édition par Ben le Mar 22 Fév - 4:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 46
Localisation : Sada

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Mar 22 Fév - 3:36

Darouèche a écrit:
Que dire encore d'autres musulmans, de diverses cultures, portant les tenues européeens? N'allons pas plus loin, à mayotte les hommes portent le costume dans leur vie quotidienne. plus encore, ils le portent dans le cadre de leur travail pour se conformer aux règles de bon usage de l'entreprise ou de la société, à quel point que cette tenue est devenue pour eux une tenue banale. Sont-ils encore égaré? Pourquoi soulever la question d'islamité et d'identité culturelle en ce temps précis pour ce qui relève un règlement scolaire? Encore une fois, l'homme et, surtout, la femme peuvent trouver dans cette tenue européenne des vêtements neutres tout en respectant leur obédiance religieuse.

Alors, je conclue que le lycée de Sada a raison d'imposer la tenue neutre de type européen comme seule qui vaille pour l'accès à la formation. Dans ce cas, qu'il soit alors plus précis, en nous la décrivant, afin qu'on sache comment s'y tenir.
Ailleurs, il y a usage de costumes, alors qu'ils l'imposent, afin qu'on sache. C'est le cas dans les lycées militaires français ou dans le domaine professionnel, ou dans d'autres établissements dans certains pays anglo-saxons.
Qu'on aille au fond des choses: le service public considère l'égalité et l'objectivité comme principe inaliénable: qu'on impose de partout le type de tenue neutre de type européen, pour les profs et les élèves.

Darouèche a écrit:
l'habit ne fait pas le moine !!!!
Oui, certainement, mais le choix vestimentaire en dit long ! Rolling Eyes ll suffit de regarder autour de soi, et les différentes tendences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chanfi
Modérateurs


Messages : 33
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 40
Localisation : Mronabéjà Kani-kéli (Mayotte)

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Jeu 24 Fév - 16:42

Salam les frères et soeurs,
Darouèche dit : "Elles doivent, elles aussi, s'émanciper au même titre que les hommes.... Sans pour autant m'attarder sur ce sujet, je vous recommande la lecture des intellectuels musulmans du XIXe et XXe siècles, surtout à un homme de loi qui s'est battu pour les droits de la femme et de sa reconnaissance dans la société arabe (puisque ces intellectuels appartiennent au monde arabe). Je vous recommande de lire son ouvrage sur le Tahrîr al-mar'a (Libération de la femme) dans lequel il revient sur cette question qui nous préoccupe tant aujourd'hui".
Je pensais pourtant que la venue de l'islam a déjà libéré les femmes. Quelqu'un peut-il me faire parvenir les références de cet ouvrage?

Par ailleurs, j'ai des difficultés à ouvrir l'article que Darouèche a envoyé si quelqu'un peut me le faire parvenir à cette adresse.
yssem.anou@gmail.com
Salam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chanfi
Modérateurs


Messages : 33
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 40
Localisation : Mronabéjà Kani-kéli (Mayotte)

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Jeu 24 Fév - 16:53

salam,
Juste un rappel: Coran sourate 24 V 31. Peut-être que ça enrichira le débat. " Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès."
Moi personnellement, je crois et j'obéis.
Salam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darouèche



Messages : 11
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Ven 25 Fév - 9:28

Kwezi,

En réponse à ben : de ma part, je serais partisan pour une tenue unique dans le milieu scoalire, comme dans les pays saxon. je pense que cette option nous permettra en France et dans le reste de l'europe de regler ce débat passionné sur la religion et la laicité dans les écoles. d'autant plus, c'est un espace d'apprentissage de savoir et de valeurs communes...autre chose, il faut un débat social entre es divers partenaires.

En réponse à Chanfi : " Je pensais pourtant que la venue de l'islam a déjà libéré les femmes." Dans le contexte historique de la période naissante de l'islam (duhur al-islam), cette affirmation est - à certains points - valable...on peut extrapoler et inclure les quelques siècles qui ont suivi mais les choses changent. les préoccupations de l'époque du prophète, de celle de ses compagnons, et celle d'après ne sont pas les mêmes. on oublie parfois une parole sage que bon nombre d'oulama, fuqaha' et intellectuels musulmans ne cessent de clamer : "il faut vivre sa religion par rapport à son époque" je pense que cette phrase veut tout dire....

pour ce qui est des références du livre évoqué: c'est celui de Qâsim Amîn, un intellectuel égyptien du XXe. à ma connaissance, il y a la maison d'édition Dâr al-Shurûq qui a édité en 2006 les oeuvres complètes de cet écrivain.

دكتور محمد عمارة : قاسم أمين ، الأعمال الكاملة ، دار الشروق ، ط 3 , 2006 ، مصر

bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
Admin
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 46
Localisation : Sada

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Ven 25 Fév - 14:25

Darouèche a écrit:
En réponse à ben : de ma part, je serais partisan pour une tenue unique dans le milieu scoalire, comme dans les pays saxon. je pense que cette option nous permettra en France et dans le reste de l'europe de regler ce débat passionné sur la religion et la laicité dans les écoles. d'autant plus, c'est un espace d'apprentissage de savoir et de valeurs communes...autre chose, il faut un débat social entre es divers partenaires.

Salam
Je ne partage pas cette uniformisation qui ne donne pas sa place à l'humain -pris dans son sens pluri-univoque et identitaire. Cette tendance aura comme conséquence non seulement d'appauvrir l'apport de chacun à la construction du bien commun, mais mais rendre ce dernier l'ombre de lui-même, à savoir monolithique.
Je crois à l'unité dans la diversité.
Par ailleurs, pourquoi à Mayotte, si l'on devait suivre le postulat du lycée de Sada, on n'imposerait pas un habit neutre de type mahorais? Sur quelle base, l'habit neutre de type européen aura-t-il une primauté sur les autres modes vestimentaires, même jusqu'à Mayotte?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chanfi
Modérateurs


Messages : 33
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 40
Localisation : Mronabéjà Kani-kéli (Mayotte)

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Ven 25 Fév - 16:40

salam,
je suis entièrement d'accord avec Ben. Imposer aux gens ses habits me parait inadmissible.
salam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chanfi
Modérateurs


Messages : 33
Date d'inscription : 08/12/2010
Age : 40
Localisation : Mronabéjà Kani-kéli (Mayotte)

MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   Ven 25 Fév - 18:39


Darouèche a dit:
"les préoccupations de l'époque du prophète, de celle de ses compagnons, et celle d'après ne sont pas les mêmes. on oublie parfois une parole sage que bon nombre d'oulama, fuqaha' et intellectuels musulmans ne cessent de clamer : "il faut vivre sa religion par rapport à son époque" je pense que cette phrase veut tout dire...."
En réponse à Darouèche je réponds et ça va être mon dernier mot à ce sujet:
L'extrait de la sourate S5 V3: "[...] Aujourd'hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion : ne les craignez donc pas et craignez-Moi. Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous." et le verset de la sourate S6 V153 qui dit: "
S6 v153. “Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie.” Voilà ce qu'Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété." nous sont clairement arrivés. ils sont, à mon sens très claires. A cela, j'ajoute le Hadith suivant que j'ai lu:

Le Messager de Dieu (paix et bénédictions sur lui) disait dans ses sermons :
« Le meilleur discours est le Livre de Dieu, la meilleure direction est celle de Muhammad (paix et bénédictions sur lui) et les pires des choses sont les créations nouvelles. Toute création nouvelle est une innovation et toute innovation est source d'égarement. »
(Rapporté par Mouslim).

Je rappelle qu'au sujet de l'habillement des femmes le livre d'Allah que le Prophète et ses compagnons ont transmis (le Coran) nous est arrivé et en ce qui me concerne c'est mon Guide. Ce guide précise bien dans la sourate 24 verset 1 "1. Voici une Sourate que Nous avons fait descendre et que Nous avons imposée, et Nous y avons fait descendre des versets explicites afin que vous vous souveniez”. et dans le V31 "31. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès." Je pense que les choses sont très claires sur ce sujet. On ne dira pas ce jour là qu'on n'est pas averti.
salam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tenue non européenne interdite aux élèves du lycée de Sada
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Classe européenne ? Carte scolaire ? Est-ce difficile ?
» Modalités de recrutement des élèves en section européenne au collège
» Crise Européenne et crise Grecque : la véritable situation
» La Serbie doit-elle entrer dans l'Union Européenne ?
» Pétition européenne contre le suremballage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeunesse, Education, Citoyenneté, Spiritualité et Solidarité :: Mayotte, département, identitité législative, Laïcité, etc. :: La question de la laïcité-
Sauter vers: